On ne s’habitue pas à l’horreur

On ne s’habitue pas à l’horreur

Jeudi soir, 22h30. La télé retransmet le spectacle du feu d’artifices à la tour Eiffel, pour le 14 juillet. On a le sentiment d’un moment d’apaisement, entre soulagement et sérénité. Après des mois de tensions et d’angoisse, la France est en vacances, l’Euro s’est bien déroulé, le Tour de France occupe les esprits. Et puis, un flash spécial et tout s’écroule en regardant l’horreur qui s’abat sur Nice. Un dur, effroyable et impitoyable retour à la réalité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct