Attentat de Nice: quand les chaînes de télé dérapent

© Reporters
© Reporters

Que s’est-il passé à la rédaction de France 2 jeudi soir lors de son édition spéciale ? La télévision publique a pris l’antenne vers minuit trente soit deux heures après les terribles événements survenus à Nice. Alors qu’on salue régulièrement la qualité de sa couverture lors de tels événements, la chaîne s’est pris les pieds dans le tapis. Elle a diffusé des images chocs du camion qui a renversé des dizaines de personnes présentes pour le feu d’artifice sur la promenade des Anglais.

Quelques minutes plus tard, un journaliste tendait le micro à un homme assis à côté du cadavre de sa femme qu’il n’avait pas réussi à réanimer.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct