Marc Wilmots menacé de mort durant l’Euro: une perquisition menée aux Pays-Bas

Marc Wilmots © News
Marc Wilmots © News -

Marc Wilmots a été menacé de mort, par sms, deux jours avant le match des Diables Rouges contre le pays de Galles. Les enquêteurs français ont ouvert une enquête et un procès verbal de la police indique qu’une perquisition a été menée à Veghel, aux Pays-Bas, début juillet «dans le cadre d’une affaire de harcèlement». Un certain Stephan V.D.V. est considéré comme étant le propriétaire du téléphone à partir duquel le message a été envoyé. Mais ce sms aurait été envoyé par son amie Jet V.D.G., une femme qui prétend connaître Marc Wilmots.

«J’ai transmis aujourd’hui (lundi) au procureur français des informations qui ont été récoltées en Belgique», a expliqué au téléphone l’avocat depuis Bordeaux. «J’ai trouvé qu’on était très alertes et performants ici en France dans ce dossier. Il y a eu une perquisition à la demande des Français, mais ils vont enquêter à nouveau sur la base des nouvelles informations par le biais d’une nouvelle commission rogatoire aux Pays-Bas

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct