Dopage: le football russe également mis en cause

Si on croit l’agence mondiale antidopage, Vitali Moutko, le ministre russe des sports, aurait beaucoup de choses à se repprocher. © Capture d’écran.
Si on croit l’agence mondiale antidopage, Vitali Moutko, le ministre russe des sports, aurait beaucoup de choses à se repprocher. © Capture d’écran.

L’étau se resserre. Plus que jamais. À deux ans du Mondial en Russie, la déflagration pourrait s’avérer destructrice. Le rapport McLaren sur le dopage d’Etat en Russie, publié lundi, a également mis en évidence onze cas de dopage dans le football dissimulés par les autorités et le rôle joué par l’omniprésent Vitali Moutko.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Football international