Lutter contre le dopage: un choix entre éthique et politique

Lutter contre le dopage: un choix entre éthique et politique

On a beau ne pas être surpris, parce que les premières révélations de l’ancien patron des laboratoires de Moscou et de Sotchi avaient bien « balisé » le chemin il y a quelques mois, il y a des confirmations, comme celles formulées ce lundi par l’expert Richard McLaren, qui font plus mal que d’autres. Celles du dopage d’Etat, de la « disparition » cautionnée de plusieurs centaines de cas positifs de sportifs provenant de plus de 30 disciplines différentes et d’un système ahurissant d’échanges d’échantillons d’urine aux Jeux d’hiver 2014 mettent aujourd’hui la Russie dans une situation quasi intenable dans les milieux du sport mondial.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct