«Terroriste», une appellation controversée

«Terroriste», une appellation controversée

Mohamed Lahouaiej Bouhlel, l’auteur de l’attaque de Nice, qui a fait 84 morts et de nombreux blessés le 14 juillet dernier, est-il un terroriste, un tueur de masse ou un déséquilibré ? Devant le bilan humain de l’attaque et les traumatismes qui y sont liés, cette question de terminologie peut paraître secondaire. Certains font cependant valoir qu’étendue aux principaux auteurs d’attaques qui ont sévi ces dernières années, elle contient le souci d’éviter amalgames et confusions, voire d’identifier des tentatives de manipulations politiques sous la forme de deux poids deux mesures.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct