Dopage: à Moscou, les athlètes sont anéantis

©Photo News
©Photo News

C ’est purement politique… » Elena Isinbayeva, la tsarine de la perche, est en colère. La double championne olympique qui ces dernières semaines poursuivait l’entraînement dans l’espoir d’un troisième et ultime titre à Rio, s’est lancée jeudi au contraire dans de lyriques envolées. « Merci à tous d’avoir enterré l’athlétisme… », a-t-elle lâché pour dénoncer la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) de rejeter l’appel des 68 athlètes russes désormais interdits de Jeux olympiques à Rio. « Que tous ces sportifs étrangers “propres” poussent un soupir de soulagement et gagnent en notre absence leurs pseudo-médailles d’or », a fustigé l’athlète qui a refusé de participer aux JO en tant qu’apatride.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct