Chloé Leurquin, golf clair

© Bruno D’Alimonte.
© Bruno D’Alimonte. -

Dans les salons cosy du Royal Waterloo Golf Club, Chloé Leurquin a l’impatience incontrôlée. Chemisier en jean et pantalon crème, elle s’agite avec exaltation entre deux coups d’œil à son smartphone. On la sent pressée d’en être. Avide de cette première expérience olympique à laquelle elle n’a commencé à penser « vaguement » qu’il y a deux ans quand les premiers rankings qualificatifs de sa fédération internationale sont sortis avec une bonne nouvelle pour elle. Avant que la température dans sa tête ne se mette à grimper ces derniers mois en même temps que son maintien au-dessus du « cut », ce qui lui permettra d’être la première golfeuse belge à tenter l’aventure des JO.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct