Drivailler, vaille que vaille

©DR
©DR -

Il est une région du monde où l’on drivaille, au gré de ses envies, dans une douce indolence. La nature, somptueuse et généreuse, y invite... si l’on parvient à éviter les lieux trop fréquentés par les touristes. Drivailler est une activité pratiquée dans les Antilles françaises, où ce verbe signifie «vagabonder ; flâner».

Dérivé du verbe driver, de la même famille que l’anglais (to) drive ou le néerlandais drijven, ce mot est attesté dans le vocabulaire maritime français depuis le XVIe siècle. Initialement, il signifiait «dériver (pour un bâteau)». Les Antillais l’ont adopté, en l’appliquant à des humains en goguette. De la Guadeloupe à la Martinique, on drivaille à qui mieux mieux, confiant en la vierge du grand retour pour accoster à bon port...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct