Attentat de Nice: la policière Sandra Bertin, très engagée à droite

Attentat de Nice: la policière Sandra Bertin, très engagée à droite

Les accusations de la policière municipale niçoise Sandra Bertin, accusant le cabinet du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve de manipulations, révèlent la profonde fracture amplifiée entre droite et gauche françaises par l’attentat du 14 juillet qui a fait 84 morts sur la Promenade des Anglais.

Lundi, le Premier ministre Valls et le président François Hollande sont venus à la rescousse de Bernard Cazeneuve, qui a annoncé son intention de déposer plainte pour « diffamation » contre la policière municipale. Celle-ci prétend avoir été harcelée pour modifier un rapport sur la présence des policiers nationaux aux postes de contrôle de la Promenade des Anglais, forcés par le camion fou du terroriste.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct