Des avocats flamands veulent que les prévenus puissent négocier leur peine

Des avocats flamands veulent que les prévenus puissent négocier leur peine

C elui qui avoue sa faute dans une affaire pénale ne devrait pas passer par le tribunal. Négociez avec cette personne au sujet d’une amende, d’une peine et d’un dédommagement pour les éventuelles victimes. Comme cela se passe pour les gros dossiers financiers». Cette proposition, émise par des avocats anversois, Kris Luyckx et Walter Damen, est relayée samedi dans les pages des quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws.

«Le tribunal est devenu trop cher, donc on recherche des alternatives et une manière d’aller plus vite. Mais distribuer des peines en quelques jours est dangereux. Parfois, il faut prendre le temps de réfléchir», constatent les deux avocats. Ceux-ci prônent en conséquence le «plea bargaining» ou plaidoyer de marchandage. Il s’agit pour le prévenu de pouvoir négocier sa peine «en échange» d’un aveu de culpabilité de sa part.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Belgique