Marion Jones a quatre ans pour apprendre

- AP Photo/Adam Butler

Trois médailles d’or et deux de bronze. Marion Jones n’a pas remporté le pari qu’elle s’était fixé à l’aube de ces Jeux, mais quelle importance ? A la fin d’une semaine épuisante sur le plan sportif et éprouvante sur le plan psychologique, l’Américaine a terminé en force son parcours du combattant en courant le relais décisif du 4x400 m, peu de temps après avoir pris la médaille de bronze sur 4x100 m. Partie pratiquement à hauteur de ses adversaires comme troisième membre de l’équipe américaine après Jearl Miles et Monique Hennagan, elle a creusé un écart décisif pour mettre LaTasha Colander-Richardson dans les meilleures conditions pour rentrer à l’aise « à la maison ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct