Harry est passé si près...

Harry est passé si près...

Harry Van Barneveld se prend la tête et comme on le comprend... Il vient sans doute de passer à côté de la plus belle médaille de sa carrière et en face de lui, le Hongrois Imre Csosz brandit le poing vers ses supporters.

Demain, je verrai peut-être le côté positif de cette cinquième place, mais ce soir, je suis vraiment dépressif. Les larmes ne coulent pas sur sa joue, mais c'est parce qu'il les contient avec la même force qu'il a mise pour essayer de s'imposer.

Quarante secondes, c'est tout ce qu'il restait à Harry pour emporter ce fabuleux trophée. Le blocage de jambes, qu'il avait placé après un début de combat ultra-tendu, lui avait rapporté un «yuko» et mis sur le velours.Je n'avais jamais rencontré Csosz en compétition, mais je le connaissais bien puisqu'il avait participé au stage de Hooglede au début du mois de juillet. Il m'avait planté quelques fois...

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct