Les larmes d’Ulla et le rêve inachevé de Robert

- Ulla Werbrouck, ici en 1996. Photo REPORTERS

Il y a des jours où les chemins prennent des détours inattendus. Lundi soir, Harry Van Barneveld avait la médaille de bronze entre les mains et était prêt à se le passer autour du cou avant d'être brutalement ramené à la réalité dans les 40 dernières secondes de son combat contre le Hongrois Csosz.

Hier, c'est Robert Van de Walle qui s'est égaré en finale de sa poule de repêchage alors qu'il était en train, comme à Séoul, il y a quatre ans, de remonter un début de tournoi difficile et de filer vers cette troisième place du podium à laquelle peu de gens croyaient.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct