Goegebuer: «L’haltérophilie reste gangrenée par le dopage»

Belgian weightlifter Tom Goegebuer pictured during the men's under 56kg weightlifting event at the 2016 Olympic Games in Rio de Janeiro, Brazil, Saturday 06 August 2016. BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE
Belgian weightlifter Tom Goegebuer pictured during the men's under 56kg weightlifting event at the 2016 Olympic Games in Rio de Janeiro, Brazil, Saturday 06 August 2016. BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Il est arrivé dare-dare au Brésil, convié en ultime minute suite à la disqualification d’athlètes russes. Serein, simplement heureux de s’immerger une troisième fois dans l’ambiance olympique, après Pékin et Londres. Doyen de la sélection belge, Tom Goegebuer (41 ans) a vécu ce dimanche sa dernière aventure internationale. Plutôt agréablement : sous les yeux du Roi Philippe, le Gantois a soulevé 241 kilos de fonte (111 à l’arraché et 130 à l’épaulé-jeté), une performance certes en deçà de son record national mais qui lui permet de terminer 6e du groupe B.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct