Quel nom pour les princes qui ne seront plus «de Belgique»?

Elle est la première à tomber sous le coup de ce nouvel arrêté royal
: Anna Astrid, née le 17 mai dernier, fille du prince Amedeo et d’Elisabetta Rosboch von Wolkenstein, petite-fille d’Astrid et Lorenz. © Belga
Elle est la première à tomber sous le coup de ce nouvel arrêté royal : Anna Astrid, née le 17 mai dernier, fille du prince Amedeo et d’Elisabetta Rosboch von Wolkenstein, petite-fille d’Astrid et Lorenz. © Belga - belga.

C’est l’histoire d’un imbroglio à la belge. Un imbroglio royal. Qui s’est encore aggravé en novembre dernier, avec l’arrêté royal limitant le titre de « prince de Belgique » à certains membres de la famille royale. Car désormais, comment s’appelleront ceux qui ne porteront plus ce titre ? Quel sera leur patronyme ?

La première à faire les frais de la nouvelle règle est la fille du prince Amedeo, Anna Astrid, née en mai dernier. Et le moins que l’on puisse écrire, est que poser ces questions est plus facile que d’y répondre… Même pour d’éminents spécialistes du droit familial, des patronymes ou d’histoire que nous avons contactés. Car comme souvent, s’agissant de questions royales, nos règles relèvent davantage de l’usage que de textes légaux. Et qu’il y a souvent confusion entre « titre » et « nom ».

Tentons d’y voir clair. En remontant aux origines.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct