Hubert Ripoll: «Le sport a une fonction réparatrice»

Jamie Andrew à l’assaut du Cervin
Jamie Andrew à l’assaut du Cervin - AFP/STEVE JONES

Les performances réalisées par les athlètes de haut niveau handicapés laissent pantois bien des sportifs valides qui pratiquent la même discipline. Comment et par quels processus sont-ils capables d’arriver à de tels résultats ? Qu’est-ce qui les pousse à transcender leurs blessures afin de devenir des « héros » ? Leur accomplissement est-il l’expression de leur résilience ?… Dans son essai La résilience par le sport, qui vient de sortir chez Odile Jacob, Hubert Ripoll, spécialiste en neurosciences et psychologue, a tenté de répondre à ces questions en allant à la rencontre de vingt-quatre sportifs de haut niveau handicapés.

Est-ce que le sport a une « fonction réparatrice » pour les champions que vous avez rencontrés ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct