Marc Dutroux, le pervers isolé qui a occulté la pédophilie «ordinaire»

© Belga
© Belga

Il y a exactement 20 ans, le 13 août 1996, celui qui deviendra l’homme le plus honni de tout un royaume était enfin arrêté. Incarnation du monstre, le « prédateur d’enfants », Marc Dutroux, entrera à cet instant simultanément dans l’histoire belge, pour en constituer l’un des épisodes les plus sombres et un traumatisme collectif inédit, mais aussi au sein de chaque foyer. Et, avec lui, un terme – jusqu’alors réservé au jargon psychanalytique –, une vision d’horreur, l’angoisse par excellence des parents de 96 et des suivants : la pédophilie. Vingt ans plus tard, est-elle mieux détectée, appréhendée, traitée ? Les enfants de 2016 sont-ils, finalement, mieux protégés, que ne l’étaient ceux de 1996 ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct