Charles Michel:«Trois langues pour un pays, c’est un atout»

Charles Michel:«Trois langues pour un pays, c’est un atout»

Een, twee, drie beertjes… » Mevrouw Véronique accompagne sa lecture de quelques gestes explicites. Pour quelques bambins de troisième maternelle, ses paroles sont le tout premier contact avec la langue de Vondel. Mais très vite, la mécanique se met en place et les enfants se mettent à répéter spontanément les mots redondants. Debout dans la salle de classe, Charles Michel esquisse un sourire. Le Premier ministre a répondu favorablement à l’invitation du député-bourgmestre de Frasnes-lez-Anvaing, Jean-Luc Crucke (MR) à venir assister à la rentrée de l’école communale en immersion d’Anvaing. Le bourgmestre ne cache pas sa fierté d’avoir été le premier en Wallonie à « flairer » le succès de l’enseignement immersif en ouvrant la première école du genre en 1998. « Ils étaient 26 élèves à l’époque, ils sont aujourd’hui plus de 20.000 en Wallonie à suivre cette voie », lance-t-il.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct