SP.A: les «Bisounours» choisissent la musculation

SP.A: les «Bisounours» choisissent la musculation

Quelle mouche a piqué le président des socialistes flamands ? La sortie de John Crombez dans de « Standaard », sur le thème de l’asile et de l’immigration, a jeté un froid polaire dans ses propres rangs. Sa formation venait d’essuyer les critiques de Theo Francken, le secrétaire d’Etat N-VA chargé de ces deux compétences, qui accusait les partis de gauche d’avoir mené une politique par trop laxiste. Une politique qui aurait fait prospérer le racisme, par absence de gestion de l’immigration. Socialistes et écologistes avaient, offusqués, renvoyé la balle à l’expéditeur. John Crombez, aujourd’hui, rétropédale dans un troublant mea culpa. «  Il ne faut pas se le cacher. Nous avons été souvent trop soft sur ce terrain » Le chef du parti socialiste flamand bande ses muscles : « 

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct