Benoît Cerexhe: reprise régionale? «Cela aurait du sens»

A plusieurs reprises, le bourgmestre Benoît Cerexhe a insisté sur le coût que représente une piscine pour les caisses communales, sachant que ces dernières supportent les charges ordinaires, les salaires principalement, mais aussi les coûts d’énergie et les investissements. « Cela coûte très cher. Ce type d’infrastructure dépasse de loin le rayonnement de la commune, a-t-il souligné. Nous ne disposons pas de statistiques précises puisque jusqu’ici nous ne pratiquions pas de tarification différenciée entre les habitants de Woluwe et les autres (lire ci-dessus), mais on peut estimer que la population locale ne dépasse pas les 30 % d’utilisateurs, le reste venant des communes avoisinantes, en ce compris la périphérie. » Pour autant, le bourgmestre centriste n’est pas prêt à renoncer à sa piscine. « La natation est pour moi une activité sportive relevant d’un service public, vous n’aurez aucune société privée exploitant une piscine olympique car ce n’est pas rentable.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct