Thierry Henry: la superstar, c’est lui

Thierry Henry n’a rien raté du premier rendez-vous des Diables. © Eric Vidal/Photo News
Thierry Henry n’a rien raté du premier rendez-vous des Diables. © Eric Vidal/Photo News

Il n’est pas arrivé avec le groupe des joueurs, mais bien avec le staff. Dans un van plutôt que dans le pullman, avec lequel il est par contre reparti après la première séance de travail de l’ère Martinez. Son « patron » espagnol a d’entrée apprécié «  la méticulosité de sa préparation et son organisation.  » Et si Roberto Martinez a franchement rigolé quand on lui a demandé comment Henry s’était présenté aux joueurs, il aura surtout mesuré la discrétion avec laquelle son collaborateur s’était glissé dans son survêt noir frappé des trois couleurs nationales. A peine arrivé, l’ex-idole de Highbury n’a pas rechigné à placer les cônes. C’est sans doute ce qui a fait dire à Roberto Martinez que «  l’avènement de Henry dans le groupe s’est déroulé beaucoup plus normalement que la majorité des gens pense. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct