«Son style est catalan, donc spectaculaire»

«Son style est catalan, donc spectaculaire»

Dans les rues de Balaguer, rares sont ceux qui conservent encore des souvenirs précis du fuyant passé de Roberto Martinez. L’homme n’a finalement évolué qu’une seule saison (1994-1995) sous les couleurs de l’équipe fanion locale avant de débuter sa formidable aventure britannique et sa métamorphose naturelle en avatar schématique du foot moderne.

Même au sein de la rédaction actuelle de la télévision du patelin (Balaguer Televisió), personne n’a (encore ?) eu le privilège de rencontrer le nouveau sélectionneur fédéral belge.

« Nous aimerions évidemment réaliser un reportage sur lui en Belgique. Malheureusement, cela coûte trop cher… Nous sommes une petite équipe avec un budget minime, nous ne suivons que l’actualité de la ville et des villages qui l’entourent », nous explique la secrétaire de rédaction.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct