«À Swansea, Roberto Martinez est devenu un meneur d’hommes»

«À Swansea, Roberto Martinez est devenu un meneur d’hommes»

En 2001, après avoir fait le tour du propriétaire, et alors que le club vient de monter en Championship (D2 anglaise), Martinez file vers l’Écosse. Son passage à Motherwell restera comme l’une de ses plus grandes frustrations. Pourtant, c’est là qu’il rencontre sa femme et qu’il cimente son amitié avec celui qui constitue aujourd’hui son adjoint, Graeme Jones. Les deux hommes avaient déjà évolué ensemble à Wigan et alors que Martinez avait rejoint l’Écosse, Jones évoluait chez le plus grand rival de Motherwell, St Johnstone. Il ne fait pourtant pas de vieux os et repasse de l’autre côté de la frontière en signant à Walsall (alors en Championship). Là non plus, ça ne se passe pas bien. En janvier 2003, il rebondit dans le sud du Pays de Galles, à Swansea (D4 anglaise). «  Il était conscient de ses limites. Jamais, il n’a prétendu à un club plus important pour lui que ce que ses qualités lui permettaient 

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct