Georgios Maillis, le maître étalon de l’urbanisme carolo

Georgios Maillis est le premier bouwmeester installé dans une ville wallonne.
Georgios Maillis est le premier bouwmeester installé dans une ville wallonne. - Roger Milutin

Si ce n’était cette barbe grisonnante par endroits, personne n’oserait accorder à Georgios Maillis le pass pour le club des quadragénaires, qu’il sollicitera en octobre. Le garçon dégage, il est vrai, une fraîcheur et un enthousiasme qui contrastent avec ce harnais précocement blanchi. Mais le bouwmeester de Charleroi a, semble-t-il, appris qui chaque bouchée de l’existence mérite qu’on la savoure.

Premier Wallon du genre à porter ce titre importé de Flandre, ce sambrien pur jus (il a grandi à Châtelet et réside désormais à la Ville Basse) préfère d’ailleurs l’appellation d’origine à sa traduction. « Bouwmeester me convient mieux que maitre-architecte car il contient l’idée de construire, confesse-t-il tout de go. Or ce n’est pas avec la seule architecture qu’on reconstruit une ville, raison pour laquelle il n’y a pas que des architectes dans l’équipe pluridisciplinaire avec laquelle je travaille ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct