Caterpillar paye près de 30% d’impôts en Belgique

©EPA/Stephanie Lecocq
©EPA/Stephanie Lecocq

Y’a pas à dire, les intérêts notionnels ont passé un sale week-end. Ils sont au cœur d’une double actualité. Le gouvernement Michel planche sur leur suppression dans le cadre de la réforme de l’impôt des sociétés à l’étude. Puis le CDH et le PTB ont sauté sur la fermeture de Caterpillar Gosselies pour rappeler tout le mal qu’ils pensent de cette niche fiscale, calculs à l’appui. C’est le service d’études du PTB qui cogne le plus fort : « en dix ans, sept sociétés belges de Caterpillar ont déduit un total de 150 millions d’euros d’intérêts notionnels ». Bref, une bonne raison de les supprimer.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct