Fusion UCL/Saint-Louis: l’ULB contre-attaque

© Le Soir
© Le Soir

Plus que onze fois dormir et l’ULB aura un nouveau recteur. Le 16 septembre, Didier Viviers cédera les rênes de l’institution bruxelloise à Yvon Englert mais deux dossiers « surprise » hantent déjà les journées du successeur : une nouvelle dramatisation de la saga des numéros Inami des étudiants en médecine et le projet de fusion de l’UCL avec Saint-Louis. Si le nouveau recteur a peu de prise sur le premier, pour le second par contre, l’ULB – meurtrie – n’a pas dit son dernier mot. Yvon Englert l’a confié au Soir, il contre-attaque.

Ces velléités de fusion, est-ce un vrai problème ? Est-ce le loup dans la bergerie ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct