Le Bota et le Sportpaleis défendent leur «projet costaud» pour le Cirque Royal

Le Bota et le Sportpaleis défendent leur «projet costaud» pour le Cirque Royal

L’image n’est pas banale. Autour de la table, ils sont trois : deux Francophones, un Flamand, unis pour défendre un projet culturel… à Bruxelles. Annie Valentini, directrice générale, et Paul-Henri Wauters, directeur artistique, représentent le Botanique et Jan Van Esbroeck le Sportpaleis d’Anvers. Les premiers sont membres d’une ASBL subsidiée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le second, totalement privé, gère depuis plus de 20 ans des salles de concert (le Sportpaleis, la Lotto Arena, Forest National…) et des théâtres.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct