Cirque Royal: la guerre des salles est très politique

Cirque Royal: la guerre des salles est très politique

Qui, de la Ville de Bruxelles via l’ASBL Brussels Expo ou de l’alliance inédite Botanique/Sportpaleis, gagnera l’appel à concurrence lancé par la Ville elle-même pour la gestion du Cirque Royal ? La salle de spectacles bruxelloise est au centre de toutes les attentions.

Il y a d’abord le débat culturel. Sur ce point, les deux parties ont leurs avantages et leurs faiblesses. Le Bota et le Sportpaleis sont soutenus par une grande partie du monde musical. La très longue expérience des deux groupes plaide en leur faveur. Mais, en Belgique, où le communautaire n’est jamais très loin, la touche flamande pourrait déplaire à certains.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct