La qualité du jeu,le principal chantier

Marc Wilmots et Radja Nainggolan lors de la rencontre Chypre-Belgique à Nicosie.
Marc Wilmots et Radja Nainggolan lors de la rencontre Chypre-Belgique à Nicosie. - Vincent Kalut

Un match à oublier au plus vite, selon un grand classique de la littérature sportive. Tout le monde est d’accord sur ce point, à commencer par Marc Wilmots qui a choisi de ne pas la « jouer » aux médias présents à Nicosie. D’autres auraient pourtant osé alors que lui-même se serait peut-être hasardé, en temps de crise(ette), à relativiser davantage une performance collective parmi les plus pauvres qu’il ait connues en 39 matchs vécus à la tête de la sélection.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct