Bernard Wesphael, le «ponte d’Ecolo» désenchanté

Bernard Wesphael : les jurés se verront présenter, au cours du procès, le fil de sa vie dressé par « l’enquête de moralité ».
Bernard Wesphael : les jurés se verront présenter, au cours du procès, le fil de sa vie dressé par « l’enquête de moralité ».

Bernard Wesphael aurait préféré d’autres biographes que ces policiers liégeois commis par la juge d’instruction Pottiez le 17 janvier 2014 à l’investigation « la plus complète et précise possible » sur le passé de l’ex-député Ecolo. La juge brugeoise invitait ces historiens judiciaires à «  entendre modestement les employeurs, formateurs ou instituteurs, voisins proches et la famille de l’inculpé ». Elle entendait, selon le phrasé parfois désuet du Code d’instruction criminelle, remonter «  le cours de la vie » de Bernard Wesphael, révéler ses «  caprices et excentricités », identifier sa « charge héréditaire ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct