Comment l’école tient le smartphone à l’écart

Comment l’école tient le smartphone à l’écart

Avec la rentrée, le smartphone a fait son grand retour dans les écoles secondaires. Logique, quand on sait qu’en Belgique, plus de 80 % des adolescents possèdent un téléphone connecté à internet. Mais celui-ci reste peu apprécié – et même banni en classe – par le corps enseignant car il constituerait, non pas un outil pédagogique mais une distraction nuisible à la concentration des élèves. Une étude réalisée en 2015 par la London School of Economics donne raison aux profs et aux directeurs : l’interdiction du smartphone en milieu scolaire améliorerait le rendement des élèves de 6,41 %. Elle serait particulièrement bénéfique pour les écoliers les moins performants, avec une plus-value estimée à 14,23 % mais n’aurait d’influence, ni positive, ni négative pour les meilleurs éléments de la classe.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct