A Monessen, les ouvriers de l’acier ne voteront plus démocrate

Photo EDM
Photo EDM

Lou n’est pas peu fier de son coup. Le doigt sur son répondeur téléphonique, il se repasse tous les messages qu’il a reçus ces deux derniers mois, comme on dresserait un tableau de chasse. Le New York Times, le Washington Post, le Telegraph… Les journalistes des titres les plus prestigieux des Etats-Unis, et d’ailleurs, ont défilé dans son bureau à Monessen, commune de 7500 âmes perdue dans un méandre de la Monongahela, à l’est de la Pennsylvanie. «J’ai même eu un journaliste japonais », ajoute-t-il, rigolard.

Tous ces journalistes ne sont pas venus le voir lui, maire d’une petite ville qui n’en finit pas de mourir avec ses hauts fourneaux. Ils sont venus voir la ville dans laquelle Donald Trump a choisi de présenter son programme économique avec une promesse simple : « Rendre sa grandeur » à Monessen.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct