Réformes bruxelloises: tout le monde en parle, mais les Flamands se cabrent

©Sylvain Piraux
©Sylvain Piraux

Entre pièce à casser et pavé dans la mare, le plan Vervoort voué à réformer les institutions bruxelloises a suscité une nuée de réactions. Pour rappel : le ministre-président bruxellois disait, dans ces colonnes lundi, souhaiter réduire le nombre de conseilleurs communaux, d’échevins et de députés régionaux, imaginait des listes bilingues aux élections régionales, où coexisteraient francophones et Flamands, et appelait à supprimer la Cocom (Commission communautaire commune), dont les compétences seraient exercées par la Région. Pas moins. Une petite révolution. Qui bouscule, forcément…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct