Entre nationalistes et libéraux, le grand écart de la N-VA

©Belga
©Belga

La mise au pas et au frigo des deux députés frondeurs illustre le grand écart désormais permanent auquel se livre la N-VA, parti nationaliste traditionnel, séparatiste, devenu parti de pouvoir au fédéral. Pas facile de concilier l’aile nationaliste « pur jus » du parti avec les tenants d’une ligne plus libérale et moins communautaire. Du moins soucieux de pouvoir continuer le travail socio-économique et sécuritaire entamé sous le gouvernement Michel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct