lesoirimmo

Nucléaire en Belgique: quand le privé prend le contrôle

Nucléaire en Belgique: quand le privé prend le contrôle

Quand il y a un conflit sur le dossier nucléaire, c’est donc à un « expert indépendant  » que l’on confie le rôle d’arbitre en Belgique. Un expert issu d’un «  grand cabinet de consultance  », selon les dires de la ministre, à qui l’on demande de trancher entre la position du propriétaire du réacteur nucléaire (Electrabel et EDF dans ce cas), et celle du régulateur, censé être l’organe de contrôle indépendant du secteur.

Un régulateur indépendant ?

N’y a-t-il pas là une inversion totale des rôles ? A quoi sert un régulateur s’il n’a pas la fonction d’arbitre ? A quoi servent le ministre et son administration s’ils ne sont plus capables de prendre des décisions sans recourir à des cabinets privés ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct