Bahamas Leaks: la société que Neelie Kroes a oublié de déclarer à la Commission

- belga.

Y’a pas photo : la grande (et unique) vedette internationale de ce Bahamas Leaks, c’est Neelie Kroes. Les documents obtenus par nos confrères du Süddeutsche Zeitung révèlent en effet que l’ex vice-Présidente de la Commission européenne a été administratrice d’une société offshore logée aux Bahamas du 4 juillet 2000 au 1er octobre 2009. S’il n’est en soi pas illégal de gérer une société de ce genre (tout dépend de l’usage qu’on en fait), Neelie Kroes a tout de même violé un point du règlement de la Commission.

Les règles européennes imposent en effet aux commissaires de déclarer tous les rôles de dirigeant, administrateur, superviseur ou conseil qu’ils ont occupé au cours des dix dernières années. Or, dans les déclarations d’intérêts de Neelie Kroes, il n’est aucunement fait mention du rôle d’administratrice dans Mint Holdings Ltd, la société bahaméenne en question.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct