Les Bahamas, un paradis fiscal qui fait de la résistance

Les Bahamas, un paradis fiscal qui fait de la résistance

Nassau, capitale des Bahamas, se trouve à une heure d’avion de Miami. Cette destination exotique, située sur l’une des 700 îles qui composent les Bahamas, est considérée depuis belle lurette comme un paradis fiscal. Comme tout paradis qui se respecte (Panama, îles Vierges, Seychelles), Nassau a gagné ses lettres de noblesse grâce à sa culture du secret et son taux d’imposition nul pour les sociétés n’exerçant pas d’activités sur ses terres.

Les sociétés offshore ont beau être a priori légales, on retrouve de nombreuses entités bahaméennes dans des affaires de corruption, de fraude fiscale, de blanchiment… Un seul exemple : c’étaient des sociétés bahaméennes qui ont permis au gouvernement irakien de Saddam Hussein de verser des pots-de-vin dans le cadre du programme des Nations Unies « Pétrole contre nourriture ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct