Les violences urbaines à Charlotte embrasent la campagne électorale américaine

Les violences urbaines à Charlotte embrasent la campagne électorale américaine

Après une première nuit de violences la veille, la soirée de mercredi à Charlotte avait démarré dans le calme, notamment autour d’une veillée funéraire. Et puis un des manifestants a descendu un drapeau américain hissé devant un commissariat, des manifestants ont lancé des projectiles contre les forces de l’ordre, celles-ci ont répliqué avec des gaz lacrymogènes, et la ville de Caroline du Nord s’est embrasée.

A l’origine de ces affrontements, la mort de Keith Lamont Scott, Afro-Américain de 43 ans, abattu mardi sur un parking par un policier – noir lui aussi. Les circonstances de l’incident restent contestées. Les autorités prétendent que l’homme avait plusieurs fois refusé de lâcher une arme, la famille et des témoins assurent qu’il n’avait qu’un livre en main. Une vidéo existe et pourrait expliquer le déroulement des faits, mais des raisons juridiques empêcheraient jusqu’à présent sa diffusion publique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct