Géopolitique: un président indécis

Géopolitique: un président indécis

L’unilatéralisme et les expéditions punitives de George W. Bush avaient brouillé l’Amérique avec une bonne partie de ses alliés historiques. Le grand mérite de Barack Obama restera d’avoir dégagé son pays de l’impasse où son précédent l’avait coincée. Ceci acté, quelle place laissera le 44e président des États-Unis dans les annales diplomatiques ?

« Beaucoup dépendra de ce que deviendra l’accord sur le nucléaire iranien, nous répond la politologue franco-américaine Nicole Bacharan. Si, dans une dizaine d’années, il apparaît que cela a apporté une forme d’apaisement dans cette région, on dira que Barack Obama a été visionnaire. Mais si c’est un échec, je crois qu’il ne restera pas grand-chose de son bilan en politique étrangère. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct