Barack Obama, le président des espoirs déçus

Barack Obama, le président des espoirs déçus

La courte histoire de la démocratie américaine, avec ses 240 ans au compteur, est jalonnée de présidences remarquées, de personnalités flamboyantes et controversées, dont nos cousins outre-Atlantique retirent une immense fierté, en leur conférant à chacun un rôle, une importance unique : il y eut George Washington le fondateur, Abraham Lincoln l'abolitionniste, Teddy Roosevelt le guerrier, Woodrow Wilson l'idéaliste, Franklin Delano le bâtisseur, Nixon le bonimenteur, Ronald Reagan le triomphateur, Bill Clinton l'économiste, George W. Bush le va-t-en-guerre. Et Barack Obama, dans tout cela ? A mesure que s'approche la conclusion de son double mandat, le 44e président des Etats-Unis demeure une énigme. Un sphinx, certes attachant, apprécié pour son charisme indéniable, ses « good looks » et sa longue silhouette dégingandée, son ravageur humour pince-sans-rire, et un goût prononcé pour le golf, le basket-ball et la bière artisanale, ... brassée dans l'enceinte de la Maison-Blanche.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct