Procès Wesphael: les éléments qui prouvent l’homicide, selon l’avocat général

© Photo News
© Photo News

Que s’est-il passé dans la chambre 602 de l’hôtel Mondo à Ostende le 31 octobre 2013 ? L’accusation a posé un choix entre les trois hypothèses que sont le suicide, l’intoxication alcoolo-médicamenteuse et l’homicide. L’avocat général est formel, «  Véronique Pirotton a été tuée  » et, selon lui, l’intention d’homicide est parfaitement établie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct