Bernard Wesphael: «Le parquet de Bruges a tout fait pour me faire passer pour un salaud»

Me Jean-Philippe Mayence et Bernard Wesphael après l’énoncé du verdict : l’heure du soulagement. © Belga.
Me Jean-Philippe Mayence et Bernard Wesphael après l’énoncé du verdict : l’heure du soulagement. © Belga.

Quelques minutes après 16 h 30. Le président Morandini annonce l’acquittement de Bernard Wesphael. Dans la salle, malgré la demande insistante du magistrat de ne pas exprimer de réactions ou d’émotions, des voix se font entendre dans le public. Brièvement. De la satisfaction ou de la déception, selon le « camp » d’où elles proviennent. Philippe Morandini lance un tonitruant « Taisez-vous, s’il vous plaît ! ». Le calme revient immédiatement. Le temps pour le président de terminer la lecture de l’arrêt et de remercier tous les intervenants au procès ainsi que l’assistance pour la sérénité des débats. Rideau.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct