Comment Bernard Wesphael a été acquitté au bénéfice du doute

Le verdict a été rendu, Bernard Wesphael peut souffler
: sa fille Saphia a été l’une des premières à venir l’embrasser. ©Belga
Le verdict a été rendu, Bernard Wesphael peut souffler : sa fille Saphia a été l’une des premières à venir l’embrasser. ©Belga - Belga.

Un essaim de caméras s’est agglutiné autour de Bernard Wesphael qui, en larmes, étreint longuement sa fille Saphia sur le parvis des Cours de Justice, dans le coin précis où s’agglutinait son clan à chaque suspension d’audience durant les trois semaines qu’aura duré son procès. La scène dure dix secondes puis, quand Saphia s’éloigne, les questions s’abattent comme une pluie d’orage. « Bernard Wesphael, une réaction ? », « Soulagé ? », « Avez-vous douté ? », «  A qui est allée votre première pensée ? », « Qu’allez-vous faire ce soir ? », « Et demain ? », « Et ensuite ? ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct