Benoît Frydman, juriste: «La cour d’assises est une justice accessible aux gens»

Le philosophe du droit Benoît Frydman décrypte le procès Wesphael © DR
Le philosophe du droit Benoît Frydman décrypte le procès Wesphael © DR

Juriste et philosophe, professeur de droit à l’ULB, Benoît Frydman est ce samedi 8 octobre l’invité du grand Oral RTBF-Le Soir sur La Première. Il décrypte le procès de Bernard Wesphael qui s’est achevé jeudi devant la cour d’assises du Hainaut et se pose en défenseur de cette juridiction.

Quels enseignements peut-on tirer des débats qui ont duré trois semaines ? Le déroulement de cette cour d’assises est-il un plaidoyer en faveur du maintien de cette juridiction ? Quel a été le rôle de la presse et l’hyper médiatisation de cette affaire a-t-elle eu une influence sur le déroulement du procès ? Que faut-il penser des projets de réforme du ministre fédéral de la justice Koen Geens ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct