Ceta: pourquoi il ne faut pas critiquer trop vite la Wallonie

Paul Magnette a rencontré François Hollande pour en discuter. ©AFP
Paul Magnette a rencontré François Hollande pour en discuter. ©AFP

La nouvelle selon laquelle la Wallonie maintient son refus de laisser la Belgique signer l’accord commercial de l’UE avec le Canada a fait le tour du monde, glacé les chancelleries, et suscité des commentaires virulents.

Voici quelques questions et réflexions que suscite la décision votée par le Parlement de la Région wallonne

1

Comment, la petite Wallonie peut bloquer un grand accord à 29 pays ?

C’est le premier motif de réactions courroucées voire des quolibets : comment se peut-il qu’un parlement régional d’une petite région de 4 millions d’habitants puisse bloquer un accord commercial contracté au nom de 500 millions d’habitants ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Monde