Ceta: la crise du modèle européen

©Belga
©Belga

Si on regarde l’affaire « Ceta » par le petit bout de la lorgnette belge, on est tenté de poser une question et de faire une leçon.

La question ?

Que se serait-il produit si le PS avait été aux affaires au fédéral ? Quel aurait été le résultat des négociations s’il y avait eu symétrie des partis au pouvoir au fédéral et à la Région wallonne, et donc des relations « complices » entre les dirigeants et parlementaires respectifs ? Quelle que soit la qualité des débats constatée dans l’hémicycle wallon sur la discussion de ce traité Europe-Canada, on ne peut s’empêcher de se dire qu’il n’y aurait pas eu, in fine, de niet wallon.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct