Ceta: Didier Reynders peut ranger son stylo

Ceta: Didier Reynders peut ranger son stylo

La Wallonie ne permettra pas à la Belgique de signer le traité Ceta entre l’Union européenne et le Canada. En tout cas, pas sous cette forme. Et cette fois, c’est «  définitivement définitif  », on n’y reviendra plus.

S’il y a eu un peu de flottement autour de cette question au cours de la journée de mardi (les informations allaient en sens très divers), la soirée s’est avérée instructive : au cours d’une réunion de crise convoquée par André Antoine (CDH), le président du parlement wallon, Paul Magnette (PS), a confirmé la détermination inflexible du gouvernement régional.

Conséquence implacable : Didier Reynders peut ranger son stylo. Vendredi, il ne pourra pas apposer sa signature au bas du texte contesté par les Wallons.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct