Attentats de Paris et Bruxelles: des révélations sur le rôle d’un ex-militaire français

© Reuters
© Reuters

Son nom de guerre était apparu rapidement dans l’enquête sur les attentats du 13 novembre 2015 à Paris : Abou Souleymane. Un pseudonyme comme il en pullule dans les dossiers terroristes. Si ce nom avait rapidement retenu l’attention des centaines d’enquêteurs du parquet antiterroriste de Paris, c’est qu’il avait été prononcé en pleine attaque du Bataclan. Un des témoins du massacre a raconté que, au moment des négociations entre les djihadistes et la police, un des terroristes a demandé à son collègue s’il «  comptait appeler Souleymane  » afin de savoir comment ils devaient réagir face à la situation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct