lesoirimmo

«Il faut garder l’âme des 24 heures vélo»

De la course cycliste de départ, les 24 Heures Vélo ont bien mué. Le souhait est cependant de garder la fête, au caractère folklorique unique en son genre, au cœur de la ville. © René Breny
De la course cycliste de départ, les 24 Heures Vélo ont bien mué. Le souhait est cependant de garder la fête, au caractère folklorique unique en son genre, au cœur de la ville. © René Breny - rené breny.

C e fut une décision courageuse du Centre sportif étudiant (CSE). Devant les instructions du bourgmestre, et sur avis du chef de corps de la police, les organisateurs des 24 heures vélo ont refusé que la manifestation quitte la ville et se mue en quelque sorte en trois bals des bleus, avec chaque fois une dizaine de milliers de jeunes parqués derrière des grilles. On ne peut que louer le professionnalisme de l’équipe. »

Jean-Louis Denys tient à replacer l’annulation de la quarantième édition des 24 heures vélo dans son contexte. Le président de l’Association des habitants (AH) réunissait, en effet, à huis clos, ce jeudi après-midi, tous les collectifs étudiants afin de penser à la place de chacun dans la cité estudiantine. Et de parler notamment du plan alcool qui sera présenté en novembre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct